Quels sont les avantages de l’hébergement cloud ?

“A vos marques, prêt, feu, part…” NON pas encore !

Vous voilà dans les startings block. Votre projet de création de site web prend tout juste forme.
Mais vous voici confronté à votre première énigme : Où et comment allez vous stocker les données de votre site ?
En d’autre terme : quel hébergement web choisir ?

Il faut dire qu’entre serveur mutualisé, serveur dédié, serveur cloud, serveur hôtelier (on s’égare peut-être un peu là ?)… Il est difficile de savoir où donner de la tête.

Pourtant c’est une étape qui peut être vitale avant de réellement mettre les mains dans le cambouis.

Depuis quelques années, l’utilisation de serveur ou hébergement cloud croit à petit feu sur la toile. Privilégiant les modes d’hébergements “classiques”, nombreux sont néanmoins encore frileux à l’idée de surfer sur le “nuage magique”.

Mais l’hébergement cloud est il vraiment avantageux ?

Les hébergements physiques : performances limitées, prix d’appel accessible

Avant de voir ce qu’est le cloud, intéressons nous aux hébergements dits traditionnels :

Hébergement partagé

Les clients se partagent le fournisseur d’hébergement localisé dans des data center.
Ainsi, le site du client cohabite sur le même serveur que les sites web d’autres clients…en quelque sorte une collocation des temps moderne.

Mais comme dans toute collocation, elle permet à chaque colocataire de bénéficier de grands espaces communs à des prix attractifs, mais limite considérablement la flexibilité d’installation et la gestion de gros trafics.

Hébergement dédié

Dans ce cas, le client fait l’acquisition d’une machine complète qu’ils ne partagent avec personne.
L’inconvénient est que les capacités requises doivent être prévues à l’avance pour pouvoir répondre suffisamment aux différents niveaux de trafic attendus. Ni les sous-estimer pour répondre à des pics d’activité, ni les surestimer et devoir payer pour des capacités gaspillées.

Pour extrapoler, dans ce cas nous achetons un logement. Autant dire que nous gagnons clairement en tranquillité et indépendance.
Mais le dilemme est : comment choisir entre prendre un F2 et se gratter la tête quand les beaux parents débarqueront pour le week-end ou de prendre un F3 et payer une chambre d’amis qui servira peut-être 3 jours sur 365 ?

datacenter

Et si on disait adieu à l’hébergement classique alors ?

Hébergement cloud, performance illimité, prix sur mesure

Légèrement moins répandu aujourd’hui, le serveur cloud propose des services néanmoins beaucoup plus flexibles.
La grande différence est que vous louez un espace serveur virtuel directement modulable en temps et en heure en fonction de leur besoin.

Et c’est ce qui apparaît révolutionnaire pour l’utilisateur. Celui-ci a un levier sur ses ressources, sa consommation et donc sur sa facture. Il peut ainsi répondre instantanément à des variations de trafics sans gaspillage.
La fiabilité du cloud est aussi un argument de taille. La localisation des données sur une partition virtuel et non physique permet de pouvoir palier à de plus nombreux dysfonctionnements.

Attention ici, fermez les yeux et projetez vous deux minutes dans la maison du futur. Imaginez que vous louez un F2 toute l’année, et que vous puissiez grâce à une commande et un surcoût au prorata étendre les murs de votre appartement le temps d’un week-end afin d’accueillir vos convives. Flexible, extensible à souhait et simple d’utilisation… C’est un peu ça le cloud ☺

hebergement-ecolo

Oui, un hébergement web qui pense à la planète c’est possible.

Et en plus c’est écolo…
Ayez une pensée pour votre chère belle planète et toutes ces data center qui polluent son environnement…

Depuis que keole fait de l’hébergement de site, nous avons le parti pris de ne proposer que de l’hébergement cloud. Certe, légèrement plus cher mais offrant plus de souplesse et de meilleurs performances.

…soyez peace, soyez green, soyez cloud ☺

 

 

C’était un article de Sikho, merci à lui ! 

Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Envoyer un commentaire

No Comments